Derniers commentaires

Derniers commentaires

  • Système K |

    Système K Barret, Renaud (Réalisateur)

    Survivre est une performance 3/5 Dans Sytème K, k comme Kinshasa, Renaud Barret donne la parole aux habitants de la ville qui recyclent avec une étonnante créativité les déchets (doui... Voir plus Dans Sytème K, k comme Kinshasa, Renaud Barret donne la parole aux habitants de la ville qui recyclent avec une étonnante créativité les déchets (douilles, goupilles de grenade, machettes ou encore des biens de consommation auxquels ils n’ont pas accès). Ces artistes, performeurs et plasticiens de rue, loin de l’attention internationale du marché de l’art contemporain sont des femmes et des hommes engagés qui créent pour survivre et dénoncer la situation du pays. On y fait la connaissance de Freddy Tsimba, qui fait de superbes sculptures avec des matériaux de récup ou encore du groupe Kokoko dont les instruments viennent tous d'astuce de recyclage. Un documentaire puissant et bouleversant qui porte à la réflexion. Une mention spéciale à la musique qui a reçu le Prix de la Meilleure musique de long-métrage au Festival International du Film Indépendant de Bordeaux. À découvrir ! Voir moins Line R - Médiathèque de Levallois - Le 23 mai 2020 à 08:02
  • Trop beau |

    Trop beau Yann Fastier

    La vanité des apparences 4/5 Un requin ne parvient pas à s'accepter tel qu'il est. Il se compare à un requin plus beau à qui il aimerait ressembler. Mais malgré ses efforts, ce de... Voir plus Un requin ne parvient pas à s'accepter tel qu'il est. Il se compare à un requin plus beau à qui il aimerait ressembler. Mais malgré ses efforts, ce dernier est toujours le plus beau. Un petit album qui l'air de rien aborde des sujets tels que la difficulté à s'accepter et la trop grande importance des apparences dans notre monde actuel. Voir moins Fabienne N La Médiathèque - Le 22 mai 2020 à 14:06
  • Le goût de l'immortalité / Catherine Dufour |

    Le goût de l'immortalité / Catherine Dufour Dufour, Catherine (1966-....). Auteur

    La vie est une drogue terrible 4/5 L'histoire se situe en 2034, les États n'existent plus que derrière des multinationales qui se font la guerre et où seuls les puissants peuvent surviv... Voir plus L'histoire se situe en 2034, les États n'existent plus que derrière des multinationales qui se font la guerre et où seuls les puissants peuvent survivre. Dans ce futur misérable et postapocalyptique, incroyablement noir et glaçant, l'intrigue se déroule à travers plusieurs récits enchâssés (ce qui peut sembler décousu de prime abord) et prend la forme d'une longue lettre rédigée par une jeune femme immortelle, sur le modèle des Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar, dont l'auteur s'est inspiré. Grand Prix de l’Imaginaire en 2007, Le Goût de l’immortalité est un roman magistral s’apparentant au cyberpunk. Il se distingue par son ambition littéraire et la richesse de sa langue avec un juste mélange de néologismes chinois, de techno-jargon et d'inventions orthographiques qui parcourent le texte. Le ton n'est jamais moralisateur, militant ou encore prosélyte. On peut y voir un plaidoyer écologiste assez noir, une allégorie du rapport orient, occident ainsi qu'une critique de l'ultra-libéralisme. Bref, une lecture surprenante, déroutante et sublime à découvrir. Voir moins Line R - Médiathèque de Levallois - Le 20 mai 2020 à 16:29
  • Le Mystère Henri Pick |

    Le Mystère Henri Pick Bezançon, Rémi (Réalisateur)

    F. Luchini/C. Cottin : Un duo qui fonctionne 3/5 Qui est ce mystérieux auteur qui aurait déposé un roman à succès dans une bibliothèque des manuscrits refusés ? Le film est une adaptation d'un livre... Voir plus Qui est ce mystérieux auteur qui aurait déposé un roman à succès dans une bibliothèque des manuscrits refusés ? Le film est une adaptation d'un livre de Davis Foenkinos et s’articule autour de la recherche de cette vérité. Nous prenons plaisir en tant que spectateur à être promené entre la Bretagne et le monde littéraire parisien. Suspens, amour, enquête et humour, tous les ingrédients pour passer un agréable moment de cinéma ! Voir moins Valérie N - Le 19 mai 2020 à 15:57
  • Canis Carmina |

    Canis Carmina La Caravane Passe

    Carmina - chant, poème chanté, Canis - du chien, autrement dit : le chien aboie..., 4/5 En attendant la sortie de leur nouvel album en 2020, voici un retour sur le précédent, sorti en 2016. Les "intergitans du spectacle" y font de la musi... Voir plus En attendant la sortie de leur nouvel album en 2020, voici un retour sur le précédent, sorti en 2016. Les "intergitans du spectacle" y font de la musique pour tous les "Romain Michel". Jongleurs de mots, auteurs de vidéos déjantées, le groupe mêle musiques d'influence balkaniques, tsiganes, arabes, klezmer, hip-hop, électro, rock. Le fondateur Toma Feterman est lui-même issu d’une famille d’origine polonaise et roumaine, aux traditions ashkénazes et soviétiques et né à Ménilmontant. La Caravane Passe intègre rapidement Olivier Llugany dit Llugs, tromboniste catalan de Perpignan, qui joue du fiscorn (bugle basse catalan) dans les orchestres (les cobles) de sardane (danse catalane). L'idée de Toma est à la fois un retour aux sources, un son actuel, et une musique festive qui fait se lever le public. Les textes s'amusent à juxtaposer des termes issus de certains champs lexicaux, tels l'étranger, ou la situation de toutes les personnes qui bougent sur la planète pour une raison ou une autre ou encore les différentes façons de s'y déplacer. Il utilise aussi toute une collection de différentes langues dans ses chansons. On y entend une dose d'insurrection qui rappellerait Emir Kusturica et son No smoking orchestra, à la fois ex serbe, ex yougoslave, ex turc à la "faveur" de l'histoire passée de ces pays de l'est aux diverses ruptures. La question est de savoir comment s'y retrouver dans le chaos. Chez La Caravane Passe, on devrait voir que les histoires des gens sont si multiples qu'au final elles deviennent indifféremment banales. Chacun de nous est en fin de compte différent des autres exactement comme les autres sont différents de nous, ce qui nous rend tous égaux ; n'est-ce pas l'intégration idéale. Voir moins Isabelle F. - La Médiathèque - Le 18 mai 2020 à 17:41