Katyn / Andrzej Wajda, réal.

Vidéo

Wajda, Andrzej (1926-2016)

Edité par Editions Montparnasse - 2007

Après l'invasion de la Pologne au printemps 1940, la police soviétique massacre des milliers de prisonniers de guerre polonais. Les plus grands charniers sont découverts en 1943, dans la forêt de Katyn. Afin de camoufler ce crime de guerre, Staline engage alors une vaste campagne de désinformation. Alors que la guerre suit son cours sur d'autres fronts, dans une Pologne occupée, des milliers de familles cherchent à comprendre ce que sont devenus leurs proches. Pour certains, il faudra attendre plus d'un demi-siècle pour que le mensonge tombe. Partant d'un épisode peu connu de la seconde Guerre Mondiale, Katyn est avant tout un film sur la lutte incessante pour la mémoire et la vérité. C'est aussi un règlement de compte sans compromis avec le mensonge qui a forcé

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Les Fleurs bleues | Wajda, Andrzej (Réalisateur)

Les Fleurs bleues

VOD | Wajda, Andrzej (Réalisateur)

Wladyslaw Strzeminski, célèbre peintre polonais, enseigne à l’École Nationale des Beaux Arts de Lodz. Ne se conformant pas à l’esthétisme "réalisme socialiste" du parti, il subit l'acharnement des autorités, se voit expulsé de l'u...

Génération (Une fille a parlé) | Wajda, Andrzej (Réalisateur)

Génération (Une fille a parlé)

VOD | Wajda, Andrzej (Réalisateur) | 2012

De jeunes garçons des faubourgs de Varsovie, révoltés par l'occupation allemande, entrent en résistance. Qu'ils le veuillent ou non, ils sont amenés à mener un combat armé. Mais à côté des armes et de la peur, il y a l'envie de vi...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le grand mensonge de l'Histoire 5/5

    En 1940, la Pologne se trouve prisonnière du conflit germano-soviétique. En 1941, La Wehrmacht découvre des charniers dans la forêt de Katyn. Elle condamne la police politique russe. Mais les communistes retournent l’accusation contre les Nazis. À l’horreur des exactions, s’ajoute alors celle du mensonge. Un film coup de poing, un témoignage fort du plus grand mensonge de l’Histoire, avec une scène finale à la limite de l’insoutenable.

    par Fabienne N. La Médiathèque de Levallois Le 03 juin 2019 à 18:15