Pawana / Jean-Marie Gustave Le Clezio

Livre

Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....)

Edité par Gallimard. Paris - 1992

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

[Le ]Reve mexicain ou la pensee interrompue / Jean-Marie Gustave Le Clezio | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....). Auteur

[Le ]Reve mexicain ou la pensee interrompue /...

Livre | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....). Auteur | 1988

Printemps et autres saisons : nouvelles / Jean-Marie Gustave Le Clezio | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....). Auteur

Printemps et autres saisons : nouvelles / Jea...

Livre | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....). Auteur | 1989

La Guerre / Jean-Marie Gustave Le Clézio | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....)

La Guerre / Jean-Marie Gustave Le Clézio

Livre | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....) | 1992

Sélection : Les avis de La Médiathèque - Février 2018

Pawana / Jean-Marie Gustave Le Clezio | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....)

Pawana / Jean-Marie Gustave Le Clezio

Livre | Le Clézio, Jean-Marie Gustave (1940-....) | 1992

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Hommage aux baleines 4/5

    Dans de court récit, JMG Le Clézio retrace l'histoire d'un capitaine, chasseur de baleines, et de son équipage. Au milieu du 19è siècle, Charles Melville-Scammon découvre au Mexique une lagune où les baleines viennent mettre au monde leurs petits. Fabuleuse découverte à l’époque où la baleine grise est chassée car elle est une ressource essentielle et représente une véritable mine d’or. Le roman est constitué de deux récits parallèles : celui du capitaine Charles Melville-Scammon et celui de John de Nantucket, jeune mousse engagé à bord du bateau. Ce dernier se souvient de cette période de sa vie, marquée à tout jamais par les événements qu’il va vivre. Pawana est un très beau texte émouvant et intense sur le massacre des baleines.

    par Marie-Odile S. Le 01 février 2018 à 12:18