/
3/5

4 avis

D'un coeur léger : Carnet retrouvé du Dormeur du val

Livre

Demey, Loïc (1977-...)

Edité par Cheyne éditeur. Devesset - 2017

Onze d'août Jusques à quand, mon amour, continueras-tu de m'aimer ? Les lumières argenteuses du jour me lèvent, je m'étire, je m'en remets à l'évidence et voilà où mon âme glisse, vers quel désert de sérénité elle s'insinue et se perd. Voilà, aimer de si loin sans connaître lorsque nous pourrons de nouveau nous serrer l'un à l'autre, nous embrasser, murmurer notre amour, aimer comme cela conserve-t-il un sens ?

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des bibliothécaires et des lecteurs

  • Lisez, et vous jugerez 3/5

    Amateurs de romans fantastiques,passez votre chemin. Ce à quoi vous aurez droit est la réalité d'un poète engagé sur un champs de batailles. 1870. Guerre de Prusse,les hommes partent au front le cœur joyeux, sûrs de la victoire. Cependant la guerre reste la guerre,emplie de toute sa violence.Un moyen de continuer à espérer:écrire. C'est ce que fait notre narrateur tout le long de son récit ,et il ne se prive pas de donner nombre de détails à ses lecteurs,tant dans les bons moment que dans les plus sombres. Cette lecture n'est probablement pas destinée à ceux qui ne peuvent s'empêcher de sauter des pages,ce livre requiert une pleine concentration de votre part. Si tel est le cas,le récit vous semblera prendre une toute autre direction,mais ne vous en faites pas,peu importe celle que vous prendrez,vous arriverez à bon port. Comme on dit:le plus important n'est pas la destination,mais le voyage en lui même.

    par Maximilien Le 18 janvier 2018 à 16:30
  • Œuvre pleine de lyrisme 2/5

    D'un cœur léger est un roman d'amour mais aussi un journal écrit de façon épistolaire par Vincent, un soldat de la guerre contre la Prusse en 1870. Ce roman mélange guerre et amour et nous dévoile les sentiments qu'éprouve le soldat envers son amoureuse. Ayant lu ce livre pour le prix littéraire des lycéens nous l'avons trouvé plutôt ennuyeux car trop détaillé sur les sentiments et le quotidien du soldat et l'action n'était pas souvent au rendez-vous. Toutefois la fin est écrite de façon de originale ce qui pourrait éventuellement vous surprendre... Ceux qui aiment les romans détaillés et remplis de sentiments aimeront cette lecture.

    par Manuel et Sabrina Le 18 janvier 2018 à 16:21
  • Un récit d'amour et de guerre 4/5

    Cette œuvre est un journal intime sous forme de carnet inspiré du célèbre poème " le dormeur du val " de Rimbaud. Il raconte les péripéties d'un soldat durant la guerre méconnue de Prusse ( 1870) du côté français. Il nous fait part dans ce journal de ses espoir de revenir à sa patrie et de retrouver sa bien aimée, mais aussi du contexte et des horreurs de la guerre. Je trouve cette œuvre interessante car elle mélange bonheur, lorsqu'il parle de sa femme, et effrois, lorsqu'il parle de la guerre. Il nous montre que même lorsqu'il n'y a pas d'espoir le "Dormeur du Val" arrive trouver refuge en l'image de sa femme. En revanche, pour moi, la fin est assez brutale, on en viendrait même à penser que Loïc Demey ne s'est pas mis à la place du lecteur, qui en ressort frustré. Aussi la forme de journal intime est intéressante et originale. Le style d'écriture est simple et compréhensible. Je le recommanderai à des lecteurs de 16 ans, comme de 70 ans.

    par Anaïs D. Le 18 janvier 2018 à 16:21
  • Lettres d'amour et de guerre 3/5

    D'un coeur léger de Loïc Demey écrit en 2017 est un roman épistolaire fictif relatant l'histoire du dormeur du val durant la guerre de Prusse. Animé d'un amour inconditionel, et bercé d'une innocence joyeuse, celui ci fait au début face a la guerre avec enthousiasme. Cepandant, la réalité fini par le rattraper, et lui fait prendre conscience de la dureté de la guerre et l'innocence laisse peu a peu place a la maturité. Force est de constater que le style d'écriture intéressant, néanmoins plusieurs éléments m'ont lassée. Premièrement, je ne m'identifie pas au personnage, de plus, la naïveté et l'innocence de celui ci qui exprime son amour de façon excessive me frustre. D'autre part, je préfère d'autant plus la forme du roman a la forme épistolaire car celle ci limite l'action et ne fourni qu'un seul point de vue. Pour conclure, je dirais que je n'ai pas d'avis d'avis tranché car je n'ai pas vraiment aimé le début a cause de la naïveté du personnage, mais par contre, la prise de conscience de la fin m'a plu. Lecture facile pour tous.

    par Lorenza M. Le 18 janvier 2018 à 15:23