/
4/5

4 avis

Pereira prétend

Livre

Gomont, Pierre-Henry

Edité par Ed. Sarbacane. Paris - 2016

Après de Nuits de Saturne, Pierre-Henry Gomont nous emmène dans le Portugal de Salazar. Lisbonne, Portugal, en pleine dictature salazariste, fin juillet 1938. Dans une ville enveloppée d'un "suaire de chaleur", un journaliste vieillissant, le doutor Pereira, veuf, obèse, cardiaque et tourmenté, rédige chaque jour depuis plus de trente ans la page culturelle du quotidien très conservateur, le Lisboa. Dans cette vie endormie, déboule un certain Francesco Monteiro Rossi... et, de façon tout à fait inattendue, Periera l'engage. Mais le jeune pigiste, au lieu d'écrire les sages nécrologies que Pereira lui a commandées, lui remet des éloges aussi sulfureux qu'impubliables de Lorca et autres Maïakovski, ennemis avérés du régime fasciste. Et là encore, au lieu de congédier ce dangereux collaborateur, le doutor Pereira le garde, se prend peu à peu d'amitié pour lui, puis pour sa mystérieuse et belle compagne, qui se révèle être une fervente combattante révolutionnaire, au service des républicains espagnols. Devenue une oeuvre emblématique de la résistance au totalitarisme et à la censure, Pereira prétend raconte la prise de conscience d'un homme confronté à la dictature. Ou quand un homme décide de se battre la plume au poing !

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Les nuits de Saturne | Gomont, Pierre-Henry

Les nuits de Saturne

Livre | Gomont, Pierre-Henry | Ed. Sarbacane. Paris | 2015

Pour échapper à la DDASS, Césaria, orphelin de 14 ans, se fait la belle. Il rencontre un clochard, Casper, qui deviendra plus qu'un père, un mentor. Avec lui, il apprend à survivre. Lorsque Casper meurt, Césaria décide alors de ch...

Pour Isabel. Un mandala | Tabucchi, Antonio

Pour Isabel. Un mandala

Livre à télécharger | Tabucchi, Antonio | Editions Gallimard | 2014

"Mais vous êtes qui ?, demanda-t-il en me fixant. Celui qui est indiqué sur le billet, répondis-je, je suis Tadeus. Je ne vous connais pas, répliqua-t-il. Mais vous connaissiez Isabel, dis-je, c’est pour cela que vous me recevez d...

Kirkenes | Gomont, Pierre-Henry

Kirkenes

Livre | Gomont, Pierre-Henry | Les Enfants Rouges. Juan Les Pins | 2011

Chargement des enrichissements...

Avis des bibliothécaires et des lecteurs

  • Un voyage colore 4/5

    Pereira prétend est une bande dessinée historique écrite et illustrée par Pierre Henry Gomont, nous avons aimé cette œuvre. C'est l'histoire d'un homme Doutor Pereira qui travaille à la rédaction d'un journal de la ville de Lisbonne, une ville pleine de couleurs. Il mène une vie difficile à cause de son travail que la dictature rend compliqué mais aussi depuis le décès de sa femme. C'est un homme solitaire, dépressif. Il rencontre Monteiro Rossi un jeune homme qui l'aidera à se ressourcer et à relâcher toute cette pression. Les illustrations sont intéressantes, les couleurs reflètent les émotions des personnages. Les pages sont souvent de couleurs uniformes et font rentrer le lecteur dans l'histoire. En lisant et en regardant les couleurs on comprend l'émotion du personnage. C'est pour ces raisons que nous avons apprécié ce livre et nous le recommandons vivement.

    par Amel et shana Le 18 janvier 2018 à 16:26
  • Pire qu'un livre, une BD 5/5

    Pereira Prétend par Antonio Tabucchi est un roman qui et repris en BD par Pierre-Henry Gomont en 2016 par les éditions sarbacane. Pereira est un journaliste culturel qui vit lors du régime Salazariste. Cet ouvrage est très coloré, vivant, les images sont bien réalisées. Grâce à ça nous sommes emportés des les premières pages à Lisbonne dans les années 30. Nous avons un personnage emblématique,des opposants au Salazarisme qui au fur et à mesure affirme ses idéaux. Pereira est journaliste en veille car il écrit beaucoup mais il ne publie pas tout. Ce personnage est nostalgique et original, il est à la recherche de lui même. Nous sommes pris par ces aventures et toutes ses humeurs. Nous recommandons ce livre à la catégorie des jeunes lycéens et adultes.

    par Ninon et Ousmane Le 18 janvier 2018 à 16:18
  • À lire en famille 3/5

    La bande dessinée Pereira Prétend De Pierre Henry Gomont est édité par Sarbacane( éditeur engagé ) qui a été inspiré du roman d'Antonio tabucchi. Cette œuvre résume la vie et les activités de Pereira. Son travail est de rédiger des articles nécrologiques dans le journal. Cette histoire se déroule à Lisbonne, au Portugal dans les années 30. Cette histoire est difficile à comprendre car il y'a des événements politiques comme la dictature de Salazar car on a du mal à se situer. Ce livre ne m'a pas particulièrement attiré car Pereira est en dépression depuis la mort de sa femme, il est devenu obèse et se nourrit que d'omelettes et de limonade. C'est pour cela qu'il ne m'a pas particulièrement plu car je n'aime pas les gens qui souffrent ou bien qui sont dans le besoin.

    par Yassine et benjamin Le 18 janvier 2018 à 16:09
  • Livre exceptionnel 4/5

    D'après le roman d'Antonio Tabucchi écrit en 1994. Repris par Pierre-Henry Gomont en 2016 . Ce roman existentiel résolument optimiste,décrit la vie du Doutor Pereira qui est journaliste portugais dans les années 1930.L'histoire se déroule à Lisbonne. Pereira est un homme veuf,obèse,dépressif et responsable de la page culturelle du Lisboa , où il rédige des nécrologies. Pierre-Henry Gomont réécrit de façon magistrale le roman d'Antonio Tabucchi ,mettant en scène magnifiquement l'horreur de ce régime salazariste .C'est une œuvre emblématique de la résistance au totalitarisme et à la censure. Mon avis sur cette bande-dessinée est positif car les dessins dans la BD sont très bien réalisés et le personnage représente les opposants du régime Salazar au fur et à mesure du texte et de ses rencontres dans l'histoire.Certaines scènes m'ont fait rire comme celle avec le père Antonio et son avis sur Claudio car il le décrit d'une façons très ironique. Je recommande cette bande-dessinée pour en savoir plus sur l'Europe qui subit la montée du fascisme .

    par Louis-Brendan Le 18 janvier 2018 à 15:01