4/5

1 avis

Coucous Bouzon

Livre

Ricard, Anouk - Ill.

Edité par Ed. Gallimard. Paris Cedex 07 - 2011

Pour être embauché chez Coucous Bouzon, spécialiste sur le déclin du coucou suisse, Richard a dÜû répondre à la question " Arrivez-vous à toucher vos pieds jambes tendues ? " puis saluer Kiki, le poisson mort. Et il n'y a pas que le patron qui soit bizarre, tous les collègues sont spéciaux Réunions inutiles, rétention absurde d'informations, harcèlement sexuel la vie ordinaire de l'entreprise prend ici des aspects très singuliers et carrément flippants ! Le pauvre Richard est tombé chez les fous et il n'est pas certain qu'il sorte indemne de la boîte à coucous.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Dansons la capucine | Ricard, Anouk - Ill.

Dansons la capucine

Livre | Ricard, Anouk - Ill. | Casterman. Paris | 2012

Une petite histoire, inspirée de la célèbre comptine, à raconter ou chantonner.

Les experts (en tout) | Ricard, Anouk - Ill.

Les experts (en tout)

Livre | Ricard, Anouk - Ill. | Coédition Arte/Casterman | 2015

Enfin le guide de bienséance qui vous manquait pour briller en société ! Les Experts (en tout), ce sont des histoires courtes dispensant des conseils pratiques et essentiels dans tous les domaines importants de la vie moderne. Com...

Voisin voisine | Parrondo, José - Ill.

Voisin voisine

Livre | Parrondo, José - Ill. | Ed. du Rouergue. Rodez

Chargement des enrichissements...

Avis des bibliothécaires et des lecteurs

  • Univers impitoyable 4/5

    Quand Richard arrive dans la société de “Coucous Bouzon”, il se demande où il est tombé. Le directeur est un fou furieux, les collègues ne sont pas sympathiques et tiennent des propos surprenants, incohérents voire hostiles. Plus il s’accoutume à cet univers plus il remarque que quelque chose ne tourne pas rond… Une histoire rondement menée, avec beaucoup d’humour, habilement amené grâce au dessin naïf et enfantin et à l’incarnation animalière des personnages, avec des humains cela aurait pu paraître vraiment sordide. Ce « subterfuge » permet un recul habile sur cette histoire. Cet album aborde le monde de l’entreprise de façon originale et très amusante, malgré un cynisme mordant.

    par Dominique S. Le 30 décembre 2011 à 14:16