/
4/5

1 avis

Des cliques et des cloaques

Livre

Thompson, Jim (1906-1977)

Edité par Gallimard. Paris - 2002

Frank Dillon, il nous ressemble bien, au fond, à vous comme à moi. Sauf qu'il est un peu plus fou, et que ça le tracasse. Et que là où vous et moi, nous nous contentons d'oublier d'écrire à notre vieille grand-mère pour le Nouvel An, lui, il va plus loin dans le crime : il tue, et plusieurs fois. Mais au bout du compte, s'estime aussi innocent que vous et moi. Est-ce le dernier des salauds, ou le premier des pauvres types ?

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Avant l'orage | Thompson, Jim (1906-1977)

Avant l'orage

Livre | Thompson, Jim (1906-1977) | Rivages. Paris

Deuil dans le coton | Thompson, Jim (1906-1977)

Deuil dans le coton

Livre | Thompson, Jim (1906-1977) | Ed. Gallimard. Paris Cedex 07 | 2007

Il ne fait pas bon, en Oklahoma, être le tout jeune amant d'une riche sang-mêlée héritière d'un vaste domaine, lorsque l'on est le fils adoptif d'un petit Blanc minable, raciste et totalement pervers. Qui plus est si " P'pa " est ...

Cent mètres de silence | Thompson, Jim (1906-1977)

Cent mètres de silence

Livre | Thompson, Jim (1906-1977) | Ed. Gallimard. Paris Cedex 07 | 2005

" On demande femme seule, 40-45 ans, pour tenir maison de campagne. Pouvant porter uniforme taille 44. Bons gages. Ecrire box n'... " Cette annonce met le feu aux poudres. Il y a longtemps que le torchon brÜûle entre Joe Wilmot et...

Chargement des enrichissements...

Avis des bibliothécaires et des lecteurs

  • Dans la tête d'un criminel 4/5

    Franck Dillon est un vendeur itinérant un peu paumé, un peu parano, qui tente de survivre entre une épouse, sa « roulure » comme il l’appelle, et son patron, malhonnête. Un jour, il frappe à la porte d’une vieille femme qui lui offre en guise de paiement sa nièce Mona… Nous rentrons de plein fouet dans la tête de Franck Dillon pour rapidement nous rendre compte qu’il ne voit pas, ne ressent pas, ne pense pas comme les autres. Évoluant à côté de personnes toutes les plus ignobles les unes que les autres, c’est lui qui finit par être ignoble à son tour. Est-il fou ou est-ce la société tellement corrompue et injuste qu’elle mène au désastre ? Forcément, la chute sera brutale. Concernant Jim Thompson, le mot de la fin revient à François Guérif dans Du polar (édition Payot) : "C'est un auteur majeur qui est allé beaucoup plus loin que les autres… il est allé déterrer, un peu comme un reporter, tout ce qui ne va pas dans cette Amérique où, soi-disant, tout va bien. Il est allé très loin à l'intérieur de la psyché humaine…".

    par Nadia C.- La Médiathèque de Levallois Le 22 décembre 2017 à 13:49